Préparer l’arrivée de bébé : quel impact sur la famille ?

Mitosyl bebe famille
 

L’arrivée d’un enfant, c’est un grand bonheur qui va modifier l’équilibre de votre famille. Pendant la grossesse, bien préparer l’arrivée de bébé peut permettre d’apaiser vos éventuelles appréhensions et celles de vos aînés. Le doute, puis la jalousie voire même une pointe d’agressivité sont des sentiments tout à fait normaux de la part de vos aînés. La famille s’agrandit, et cela mérite un petit peu d’organisation pour que chacun parvienne à trouver sa place !

Préparer l’arrivée de bébé : rassurer les frères et sœurs

Il n’est pas forcément nécessaire d’annoncer votre grossesse à vos aînés dès que vous avez confirmation de l’heureuse nouvelle. Il est préférable d’attendre le bon moment, c’est-à-dire celui qui sera de circonstance : ils remarquent que votre ventre s’arrondit, ils ont entendu une de vos conversations, vous avez fait vos premiers achats pour le bébé, etc. Et c’est grâce à tous ces changements que la grossesse se concrétisera aux yeux de vos aînés. C’est pourquoi en parler dès le premier mois risquerait de rendre la nouvelle trop abstraite, d’autant que 9 mois d’attente c’est bien long pour un enfant qui n’a pas la même notion du temps qu’un adulte. Mais surtout, prenez en compte l’âge de vos aînés, leur sensibilité et leur caractère. Certains enfants rêvent de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, alors que d’autres l’appréhendent. Un sentiment de jalousie peut s’installer dès la grossesse, l’aîné ayant en quelque sorte peur de vous perdre. Ne négligez pas cette souffrance, prenez le temps de discuter avec vos enfants, pour préparer l’arrivée de bébé. Rassurez-les sur l’amour que vous leur portez, qui restera le même une fois que le benjamin sera né : « le cœur d’une maman s’agrandit à chaque fois que naît un nouvel enfant ».

Bébé arrive : une place pour chacun

Quand bébé arrive, les aînés ne sont plus au centre de votre attention. Au contraire, ils deviennent « les grands », et sont soudainement responsabilisés. Cela peut provoquer une période de déséquilibre, pendant laquelle l’écoute de vos enfants sera capitale car c’est tout leur quotidien qui se trouvera perturbé : ils doivent tout partager, y compris l’affection de leurs parents. Ne soyez pas étonnés si leur comportement change, lorsque bébé arrive. Ils auront bien souvent tendance à « régresser », en adoptant la même attitude que leur petit frère ou petite sœur, pour récupérer l’attention qu’ils auront perdue. Et surtout consacrez chaque jour un moment, si court soit-il, à chaque enfant en tête à tête. Si l’écart entre les aînés et le bébé est supérieur à trois ans, vous pouvez insister sur le fait qu’ils sont devenus grands. Ainsi, les aînés n’auront plus ce sentiment d’inégalité. Ils constateront que les activités que vous faites avec eux, vous ne les faites pas avec le plus petit. Expliquez-leur que leur petit frère ou petite sœur est beaucoup plus petit qu’eux, et qu’il faudra donc s’armer de patience avant de pouvoir jouer avec lui.

Lors de l’arrivée de jumeaux, voire de triplés, il est très important de préparer toute la famille. Vous êtes vous-même un peu perturbés par cette annonce, votre aîné ou vos aînés le seront aussi. Parlez-en à vos enfants, pour qu’ils puissent comprendre et intégrer ce changement de vie.